Broyer ou ne pas broyer, là est la question

This post is also available in : Anglais Allemand Italien

ZORRO : Petit à petit, Claire nous fait passer au raw feeding.

Elle s’est renseignée, a lu avec beaucoup d’intérêt les articles des copains qui se nourrissent déjà comme cela, s’est encore renseignée, et pour être sûre, elle s’est encore renseignée. Elle a enfin arrêté de se renseigner après 2 ans, et à notre immense soulagement, elle s’est lancée.

C’est au moment de préparer notre premier repas qu’elle a eu une grande interrogation existentielle : broyer ou ne pas broyer ?
franken prey
Il faut savoir que le raw feeding se décline en trois variantes :

  • Grinding : tous les ingrédients sont broyés ensemble.
  • Franken Prey : la viande est coupée en gros morceaux, et chaque repas représente artificiellement une proie entière (viande, abats et os) dans les bonnes proportions (tout comme Frankenstein avec sa créature 😉 ).
  • Whole Prey : des petites proies comme des poussins, des souris, … sont servies entières. Mère Nature a bien fait les choses, et tous les nutriments dont nous avons besoin sont présents dans les bonnes proportions.

Claire a fait le choix du modèle Franken Prey. Elle pense aussi nous commander des poussins congelés dès qu’elle aura acheté un petit congélateur rien que pour nous.

Manger cru… C’est comme si j’avais attendu cet instant toute ma vie ! Quel bonheur ! C’est presque aussi savoureux qu’un moineau ou une souris fraîchement chassé !
First raw food for Zorro
Pixie est moins enthousiaste : elle mange deux ou trois morceaux de viande puis en a assez. Elle aime bien les cous de poulet, mais n’est pas fan des abats. Ça va venir…
First raw food for Pixie
Un immense merci à toutes ces personnes et tous ces copains pour les informations de qualité que nous avons trouvées sur leur site :

13 réflexions au sujet de « Broyer ou ne pas broyer, là est la question »

  1. Jean-Marc

    Je ne connaissais pas cette tendance. Mais ici il n’est pas rare que les félinous mangent du poisson ou du poulet cru, et à ça leur plait.
    Bonne journée, caresses

    Répondre
  2. dolydu21

    je vais en miauler à ma bipède j’aimerai bien goûter du poulet cru !! je suis au croquettes depuis toujours !!!!!
    merci pour vos conseils les ch’ami.es
    rornrons à vous ♥

    Répondre
  3. frimousse

    « Pas si simple, chez nous,  » dit mon Maître…
    Si moi, Frimousse, la consistance de la bouffe, pardon ! la nourriture ! n’a pas vraiment d’importance À CONDITION QUE J’AIME, mon copain RouXy mange aussi et la consistance pour lui c’est primordial. Car il vomit souvent s’il mange trop vite et/ou trop et/ou de trop gros morceaux !!!!!!!!!!!!!!!
    « D’autre part, » ajouter mon Maître, » Frimousse a 16 ans et RouXy 15, c’est pas maintenant qu’il est utile d’essayer de changer leurs habitudes alimentaires. On essaye seulement de leur donner de la qualité (ALMO, par exemple) mais ils se lassent vite… »

    Répondre
    1. The Swiss Cats

      Ton domestiqué est sage, Frimousse : il est déjà assez difficile de nous trouver de la nourriture de qualité que nous acceptons de manger pour changer après 15 ans. Ce changement pour nous est le fruit d’une longue réflexion de Claire qui a commencé il y a 6 ans par le passage des croquettes à la nourriture humide. Nous sommes jeunes, et Zorro a déjà l’habitude de manger ses proies (il pratique tout seul le Whole Prey feeding 😉 ) . Ronrons

      Répondre
  4. Zoé

    Je ne connaissais pas du tout cette pratique alimentaire. Je ne sais pas ce que les fées à moustaches en penseraient…
    Bon appétit les ti-muzos!
    Bises Claire

    Répondre
  5. Poupette

    Je ne connais pas cette technique mais je sais qu’il vaut mieux que les chats mangent la viande crue ! Mais moi, je préfère la viande cuite et à mon âge (bientôt 12 ans), ma maîtresse préfère ne pas trop modifier mon régime alimentaire qui semble bien me convenir…
    Ronrons les copinous

    Répondre
  6. Nat à Chat

    Zorro ça a vraiment l’air de te plaire de manger ces trucs crus. Mon humaine c’est un truc qui l’intéresse mais elle ne nous en donnera pas. Ca fait déjà quelques temps qu’elle en parle avec ma veto préférée qui n’est pas convaincue. Mais ce n’est pas pour ça.
    Loustiquette elle mange des proies, mais juste quand elle les tue. Un truc mort elle n’en veut pas. En plus elle n’aime que les croquettes et un peu de boite de thon pour chat.
    Moi je mange toute la journée. J’ai des croquettes à volonté et un sachet ou boite (de 50 grammes) en deux fois, toujours de la nourriture premium. Mais je mange toujours un tout petit peu à chaque fois. Alors c’est impossible de me donner beaucoup en 2 fois. Et puis je suis une minette nerveuse, ne plus me laisser manger à volonté serait très mauvais pour moi. Ca me stresserait.
    C’est bien que les gens redécouvrent ce qui se faisait il y a quelques années.
    Il y a plusieurs années mes humains avait Laïka, une teckel qui était née en 1973 et morte en 1990. Elle avait 17,5 ans. Elle n’avait jamais mangé de nourriture industrielle. Toute sa vie, deux fois par jour elle a mangé 75 grammes de steak haché et des carottes cuites. Elle n’a jamais eu de problème de santé avant d’être endormie. Elle était très vieille et avait des crises d’épilepsie à cause de son age. On raconte ça pour dire qu’on est d’accord. C’est mieux de manger de la viande crue.
    Bon appétit
    Ronrons
    Hisia

    Répondre
    1. The Swiss Cats

      Le plus important, c’est que le mode d’alimentation choisi convienne au chat. Entre l’horaire de Claire et celui de Momo, nous avons quatre petits repas dans la journée. Si on ne pouvait qu’en avoir deux, ça n’irait pas, car Pixie vomit si elle mange trop en une fois. Merci de partager l’histoire de Laïka avec nous : ça conforte Claire dans son choix. Moi, je suis heureux, c’est la première fois que je ne chipote pas face à la gamelle. Ronrons, Zorro

      Répondre
  7. Carole Künzi

    Bonjour the Swiss Cats,
    Je connais votre domestiquée par les Fellindianer à Munich. Bon, voilà pour expliquer un peu le contexte. Nous, Nina et Yanis (maine coons), on mange des croquettes, des sachets premium et du poulet mais cuit. Notre maman de naissance dit qu’il faut donner de la viande crue, mais préalablement congelée pour tuer les bactéries. C’est juste ? Est-ce que votre domestiquée vous donne de la viande achetée en boucherie ou sous vide ?
    Merci de votre aide et bon appétit Pixie et Zorro

    Répondre
    1. The Swiss Cats

      Claire profite des actions des centres commerciaux car pour le moment elle n’a pas trouvé de boucher qui lui donne / vend des restes à bas prix. Elle achète les cous de poulets et les abats déjà congelés. Ensuite, il lui faut environ 1/2 par semaine pour préparer nos portions qu’elle met au congélateur, mais il arrive que la portion du jour des achats/préparation n’ait pas été congelée… Elle partage les foies congelés avec une petite hache, et sépare les cous de poulet collés ensemble avec un espèce de pic à glace (en fait, elle a piqué un tournevis 4 dans la boîte à outils de Momo, mais chuuuuuut). En faisant comme cela, notre nourriture coûte moins cher que la nourriture humide premium que nous mangions avant. Et comme Pixie chipote un peu avec le foie, elle a acheté un complément avec taurine qu’elle saupoudre de temps en temps sur la portion de Pixie. Tribu Carnivore a tout un tas de ressources fantastiques, idéales pour démarrer. Ronrons

      Répondre
  8. Ping : Raw Feeding : de la théorie à la pratique | The Swiss Cats

  9. Ping : Raw Feeding : dégustation de poussin | The Swiss Cats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *