Archives par étiquette : Comportement

Chats, pétards, et feux d’artifice

Joyeux anniversaire anticipé, la Suisse ! Mardi 1er août, nous fêterons tes 726 ans !

Malheureusement pour nous, les humains adorent célébrer bruyamment ce genre d’événement : musique et feux d’artifice ne manqueront pas.

fireworks

Image Pixabay

Chats, pétards, et feux d’artifice

Nous détestons autant le bruit que les vibrations causées par ces engins. Quelques chats apprécient le spectacle des feux d’artifice depuis l’intérieur douillet de leur appartement, mais ils sont rares. La plupart d’entre eux (et nous avec !) va se cacher sous le lit, ou dans une armoire, ou tout autre endroit où il se sent en sécurité.

Que faire avec son chat pendant la fête nationale ?

Si votre chat sort, gardez-le à l’intérieur pour éviter qu’il ne s’enfuie. Fermez les fenêtres pour atténuer le bruit, et baissez les stores ou fermez les rideaux, ou mieux, les volets. Allumez la télévision ou mettez de la musique pour avoir un bruit de fond. L’idéal est de rester avec votre chat et de vaquer calmement à vos occupations habituelles. Les gouttes Bach Rescue Pets peuvent être utiles. Nous savons aussi que des des friandises calmantes sont disponibles en vente libre dans certains pays, mais nous n’en avons pas trouvé en Suisse.

Si vous savez déjà que votre chat sera vraiment très stressé, anticipez et consultez votre vétérinaire : il pourra vous prescrire un léger calmant et vous conseiller.
Cats, firecrackers, and fireworks

Pourquoi mon chat joue-t-il avec sa proie ?

Nos domestiqués ont appris tout petits à ne pas jouer avec la nourriture, mais nous, les chats avons appris exactement le contraire avec notre maman : vous allez voir, il y a plusieurs raisons à cela.

PIXIE : Ce jour-là, j’étais très fière, car j’avais attrapé cet oiseau toute seule ; Zorro surveillait mon activité de loin, mais n’était pas intervenu. Quand Claire a pris les photos, j’avais déjà commencé ma danse de la victoire.

Pourquoi mon chat joue-t-il avec sa proie ?

cat playing with a prey 1

Parce qu’il ne sait pas comment la tuer

Un chat d’intérieur depuis plusieurs générations n’a sans doute jamais vu une autre chat tuer une souris ou un oiseau auparavant. Il jouera à chasser et attraper un jouet en mouvement, et sera donc capable d’attraper une vraie proie, mais pourrait ne pas savoir la tuer parce qu’il n’a jamais appris à le faire.
cat playing with a prey 2

Parce qu’il veut pouvoir tuer sa proie facilement et en toute sécurité

Le chat capture et immobilise sa proie avec ses griffes, puis la tue par une morsure à la nuque qui sectionne leur moelle épinière. Pour le faire, ils doit temporairement libérer sa proie de ses griffes et approcher son museau. Lorsque son museau est à moins d’une moustache de distance de la proie, le chat ne peut plus la voir, et il court un grand risque de blessure aux yeux, au nez, ou à la gueule. N’importe quelle proie saisira la moindre occasion de s’enfuir ou de défendre farouchement sa vie en mordant (rongeurs) ou en piquant (oiseaux).

Ce que les humains prennent pour un jeu est en fait un moyen instinctif pour le chat de fatiguer et de désorienter une proie : lui donner des coups de patte, la lancer en l’air, la rattraper, et recommencer… Mais si le chat est trop pressé et approche trop tôt son museau pour mordre, il risque d’être blessé.

Souvent, le jeu s’interrompt : le chat s’éloigne un peu et semble se désintéresser de sa proie. Il est en fait en train de vérifier qu’il peut délivrer la morsure fatale. En effet, il arrive qu’une proie fasse la morte, ou joue à l’animal épuisé : si la proie essaie de s’échapper, le chat sera suffisamment près pour la rattraper, et le jeu reprendra, jusqu’à ce qu’il soit sûr qu’il peut achever sa proie en toute sécurité.
cat playing with a prey 3

Parce que c’est amusant

Jouer, c’est aussi un moyen de se libérer de la tension de la chasse.
cat playing with a prey 4
PIXIE : Je ne sais pas tuer ; quand j’ai vu que mon oiseau était prêt, je l’ai donné à Zorro pour qu’il le tue et qu’il le mange. Ma maman m’a appris qu’il ne fallait pas gaspiller la nourriture, et ça, je crois c’est une règle que nous avons un commun avec nos domestiqués, n’ai-je pas raison ?

Le développement du chaton 2/2

Les phases de développement du chaton

Les phases du développement du chaton dont nous parlons aujourd’hui sont la phase de socialisation et la puberté ; la phase pré-natale et la phase néo-natale vous sont présentées dans un article précédent.

La phase de socialisation

Cette période, qui va de la 2-3ème semaine à la 7-9ème semaine, est une période-clé : elle conditionne toute la vie à venir du chaton.

Le chaton apprend d’abord qu’il est un chat : c’est le processus d’imprégnation. Il reconnaît ses congénères en les côtoyant. Même un chaton orphelin peut s’imprégner pour autant qu’il ait l’occasion de passer du temps avec d’autres chats adultes. Contrairement à l’habituation ou à la socialisation avec d’autres espèces, le processus d’imprégnation est un apprentissage durable qui ne nécessite pas d’être entretenu tout au long de la vie du chat. Le chaton apprend aussi à communiquer et interagir en suivant les règles de vie des chats.
Pixie mai 2014
Vers 21 jours, son odorat lui permet de repérer le lieu d’élimination, qui est éloigné du nid. Le chaton est physiquement capable de faire ses besoins tout seul, et il observe comment fait sa mère : il devient propre.

Selon l’environnement dans lequel il vit, le chaton apprend qu’il existe des « espèces amies » avec lesquelles il peut communiquer et interagir : humains, chiens, …

Maintenant qu’il peut voir, entendre, et se déplacer, il peut explorer son environnement. Il apprend à s’adapter à diverses situations et à répondre à diverses stimulations auditives, visuelles, olfactives, ou tactiles.
exploration
Ses nouvelles habiletés motrices lui permettent jouer dès la 2ème semaine. Le jeu permet au chaton d’apprendre les auto-contrôles : contrôle de sa force et de ses mouvements, et capacité à jouer sans morsure et sans griffes. Les dents de lait apparaissent vers 4 semaines : la chatte réprimande vivement son chaton s’il joue à mordiller sa queue ou ses oreilles, ou s’il lui fait mal en tétant. Lorsque les chatons jouent ensemble, les morsures ou griffades provoquent des cris de douleurs et parfois l’arrêt du jeu. La mère peut aussi intervenir pour calmer tout ce petit monde afin que les chatons apprennent à se contrôler.

De la fin de la phase de socialisation au début de la puberté, le chaton continue ses apprentissages.
Pixie septembre 2014

La phase de puberté

Comme pour les humains, ce sont des modifications hormonales qui entraînent des modifications physiques et physiologiques. Les glandes génitales deviennent fonctionnelles, le chaton se développe encore physiquement et prend du poids, le comportement se différencie entre les mâles et les femelles, le marquage urinaire et les premières chaleurs apparaissent à ce moment. Selon la race du chat et l’environnement dans lequel il évolue, la puberté survient entre 4 et 18 mois. Il vaut donc mieux être vigilant assez tôt !

Un grand nombre d’obstacles se dressent donc sur le chemin du développement harmonieux d’un chaton orphelin : nous vouons une admiration sans borne à tous les humains qui accompagnent les chatons orphelins sur ce long chemin, et les aident à devenir des chats bien dans leurs coussinets.

Et après ?

Notre chaton est bientôt adulte ; il va continuer à apprendre (ou à oublier certains apprentissages non entretenus) tout au long de sa vie.
Pixie adulte

Sources :
Philippe Bocion «Le développement du comportement du chat» (cours)
Valérie Dramard «Le comportement du chat» (livre)
Merci à notre amie Alexandra pour la photo des chatons nés dans la nuit du 30 au 31 mars 2017.