Archives par étiquette : Maison

Un bien joli local

Souvenez-vous, au mois d’août dernier, nous avons remplacé notre vieille chaudière à mazout par une belle chaudière à gaz toute neuve.

La citerne à mazout se trouvait dans un local à l’intérieur de la maison, et il a donc été vidé. Claire et Momo ont décidé d’utiliser cette petite pièce pour mettre les réserves et un congélateur : jusqu’à maintenant, ils s’étaient débrouillés avec le minuscule compartiment de congélation au-dessus du réfrigérateur, mais c’était un peu petit. Nous avons besoin d’un étage complet pour nous, et nos domestiqués n’avaient qu’un étage pour eux.

Momo a donc pris ses outils, et il a isolé les murs et le sol du local. Il a fait deux ouvertures dans la porte pour mettre des grilles d’aération car il n’y a pas de fenêtres, a posé du carrelage, puis repeint la porte, les murs et le tuyau de chauffage.

Depuis son accident, il est plus lent et se fatigue plus vite, les travaux ont donc pris plus de temps, mais nous sommes super fiers de notre domestiqué et du résultat !

Et il paraît qu’il y aura un tiroir entier du nouveau congélateur rien que pour nous !

Comment occuper son chat et améliorer son bien-être : comment augmenter l’espace à disposition de votre chat ?

Voici la dernière partie de ce que nous voulons partager avec vous après la formation suivie par Claire il y a deux semaines (partie 1 : comment mettre de la nourriture à disposition d’une manière qui augmente le niveau d’occupation du chat ? ; partie 2 : quels jeux et activités proposer à votre chat ?)

Rappel : selon une étude de Bonnie Beaver (Feline Behavior, 2003), le temps approximatif consacré à différentes occupations par un chat en liberté est le suivant : dormir 9 heures, se reposer 4-5 heures, faire sa toilette 3-4 heures, chasser 4 à 9 heures, se déplacer et se nourrir 1 heure, autres occupations (jeu, marquage, élimination, …) 1 heure. De nombreux chats d’appartements sont souvent sous-occupés et passent leurs journées à dormir pour passer le temps.
Malheureusement, de nombreux chats d’appartements sont sous-occupés et passent leurs journées à dormir pour passer le temps.

Comment augmenter l’espace à disposition de votre chat ?

Dans un appartement, l’espace à disposition est 10 à 50 fois plus petit que l’espace qu’un chat occuperait dans la nature. Il faut donc l’augmenter au maximum en utilisant l’espace vertical à différents endroits de la maison, en multipliant les emplacements en hauteur accessibles pour le chat ainsi que les postes d’observation sur l’extérieur.
Pixie on the ladder
Vous pouvez le faire en adaptant votre mobilier existant : sommets d’étagères ou d’armoire dégagés, meubles près des fenêtres, étagères murales réservées à votre chat, …

Vous pouvez aussi investir dans un ou plusieurs arbres à chat placés à des endroits où il y a quelque chose d’intéressant à observer.
Zorro on the cat tree
Un chat âgé ou en surpoids aura besoin de paliers supplémentaires, d’une rampe, ou d’un escalier pour accéder aux différents points en hauteur, mais sera très heureux de pouvoir le faire grâce à ces aménagements.

Un accès libre à un bord de fenêtre, ou encore mieux, à une terrasse ou un balcon, est aussi idéal, à condition que la fenêtre ou le balcon soit sécurisé.
Pixie acrobate

  • Non, le chat n’a pas un sens parfait de l’équilibre.
  • Oui, il risque de faire une chute, même s’il est habile.
  • Non, un chat ne sort pas toujours indemne d’une chute : il est en état de choc, il peut se fracturer les membres, mais il peut surtout souffrir de lésions internes parfois fatales : hémorragie, fracture de l’os du palais (fente palatine), pneumothorax, rupture de la vessie, rupture du diaphragme, compression du coeur et des poumons, …

Il est donc fortement recommandé d’installer ou de faire installer un filet anti-chutes.

Nous, nous vivons au paradis : nous avons une maison conçue pour nous, et un jardin sécurisé. Si vous voulez des idées, «Catification» de Jackson Galaxy (en anglais) est le livre préféré de Claire : il est abondamment illustré, et présente une foule d’idées facilement réalisables pour chatifier votre intérieur.
cover Catification by Jackson Galaxy
Vous pouvez aussi trouver d’autres idées ici si vous aimez Ikea.

Qu’est-ce qu’un chat ?

Claire a suivi samedi une formation donnée par Colette Pillonel, vétérinaire comportementaliste, et organisée par Philippe Bocion, également vétérinaire comportementaliste. Qui est le chat ? D’où vient-il ? Comment vit-il ? Quels sont ses besoins ? Pourquoi ?

C’était passionnant ! Voici en bref quelques points de cette présentation :

Arbre généalogique

Les carnivores actuels (loup, chien, renard, chat, tigre, lynx, ours, loutre, belette, blaireau, raton-laveur, genette, civette, hyène, …) ont tous un lointain ancêtre commun : le Miacidae, petit carnivore primitif qui vivait il y a 60 millions d’années. Incroyable, n’est-ce pas ?
Les premiers chats sauvages, ancêtres du chat domestique, apparaissent il y a 2 millions d’années.
Le chat « domestique » apparait il y a 10’000 ans ; son ancêtre est le chat sauvage d’Afrique. Il semblerait que le chat se soit domestiqué tout seul, et que l’humain et lui aient trouvé un bénéfice mutuel à cette cohabitation.

Domestication

Ce processus implique une détention contrôlée, l’élevage, la suppression ou la maîtrise de certains comportements considérés comme indésirables (fuite ou agressivité), le contrôle des comportements sexuels, le dressage, la possibilité de manipuler l’animal, de communiquer avec lui, et la maîtrise de sa force.
Nous ne répondons pas à tous ces critères, et tous les chats domestiques ne sont pas au même stade de ce processus : 15% d’entre eux sont même résistants à toute manipulation : le chat sauvage n’est pas loin !
Les chats de race (excepté les croisements expérimentaux récents avec des félins sauvages, interdits en Suisse) sont souvent mieux domestiqués que leurs cousins de gouttière, puisque les éleveurs sélectionnent les « meilleurs » individus pour se reproduire.
the wildcat is not far

Anatomie

Nous sommes bien plus performants que les humains : nous voyons de jour comme de nuit, nous percevons les ultrasons, notre odorat est 14x plus développé, notre sens de l’équilibre est ultra performant (sauf quand nous dormons), nos poils tactiles sont sensibles au moindre souffle d’air, et nous communiquons par messages chimiques (phéromones).

Besoins

Chasser, jouer, grimper, manger, boire, éliminer, faire sa toilette, dormir : ça semble simple, n’est-ce pas ? La Protection Suisse des Animaux vous donne des détails ici.
Un chat peut être parfaitement heureux en appartement, pour autant que son environnement réponde à TOUS ses besoins. Il faut donc adapter l’environnement au chat, et pas l’inverse…
it is thus necessary to adapt the environment to the cat, and not the opposite

Société

Le chat est un solitaire qui peut être sociable. Il n’y a pas vraiment de hiérarchie chez les chats, mais plutôt un certain sens de l’opportunité : celui qui arrive en premier, qui est placé le plus haut, qui se trouve au meilleur endroit, ou encore qui saura être le plus curieux dans une circonstance donnée aura l’avantage.

Territoire et horaire

Le chat est territorial, et suit une organisation du temps ritualisée. Chaque partie de son territoire a une fonction bien particulière ; cela dépend aussi du moment de la journée. Toute modification de son organisation spatiale ou temporelle est en général très stressante pour le chat.

Bon à savoir

Les comportements indésirables apparaissent quand les besoins du chat ne sont pas respectés. Si tous les futurs propriétaires de chat se renseignaient en détail sur nos besoins, et sur les différentes manières d’y répondre, il n’y aurait quasi plus de chats abandonnés…
home sweet home