Archives par étiquette : Santé

Comment protéger son chat de la chaleur ?

Il va faire chaud par ici ! MétéoSuisse annonce une canicule pour toute la semaine prochaine : les températures dépasseront les 30 degrés le jour et les 20 degrés la nuit.

Bien que nous supportions mieux la chaleur que les chiens, nous souffrons aussi quand il fait trop chaud. Nous ne pouvons pas faire baisser notre température corporelle en transpirant comme un humain, car nous ne transpirons que des coussinets, ce qui est insuffisant. Dans le pire des cas, nous pouvons même avoir un dangereux coup de chaleur.

Les conseils qui s’appliquent aux humains sont les mêmes pour les chats : rester au frais et hydratés.

Comment protéger votre chat de la chaleur ?

Voici quelques petites choses toutes simples à faire :

  • Inciter si possible votre chat à se mettre au frais à l’intérieur de la maison.Fermer fenêtres et volets pour éviter que la chaleur ne rentre trop dans la maison.
  • Mettre en route la climatisation si vous en avez une (pas trop froid !)
  • Caresser votre chat avec un gant de toilette humide.
  • Inciter votre chat à boire et à jouer avec de l’eau : mettre un glaçon dans son bol à eau, placer des jouets dans une bassine d’eau, placer des gamelles d’eau à différents endroits où votre chat aime se reposer, si possible à l’ombre.
  • Offrir à votre chat un matelas rafraîchissant : vous pouvez en trouver en animalerie, ou placer des poches de gel qu’on place au congélateur sous sa couverture préférée (pliée en deux ou en quatre).

Vous trouverez d’autres informations utiles dans nos autres articles :

Journée Mondiale des Vétérinaires

Aujourd’hui, nous avons choisi de vous présenter le métier de vétérinaire pour célébrer la Journée Mondiale des Vétérinaires.

En Suisse, le futur vétérinaire doit suivre des études universitaires durant 5 ans à la faculté vétérinaire Vetsuisse ; il a le choix entre deux sites, l’université de Berne ou celle de Zurich. Après son diplôme, le vétérinaire devient assistant quelques années chez un vétérinaire expérimenté ou à l’université, afin d’acquérir de l’expérience pratique et commencer à se spécialiser. Il peut exercer son activité de manière indépendante dans toute la Suisse, moyennant une autorisation cantonale.

Le plus grand nombre des vétérinaires ont ensuite leur propre cabinet et s’occupent de la santé des animaux de compagnie ou des animaux de rente ; cet aspect de leur métier est d’ailleurs le mieux connu du grand public. Ils conseillent également les propriétaires d’animaux sur les questions de détention, d’élevage, ou encore d’alimentation.

Mais un vétérinaire peut aussi travailler dans d’autres domaines : sécurité des denrées alimentaires, protection des animaux, recherche, enseignement aux futurs vétérinaires, ou encore formation post-grade des vétérinaires en fonction, la liste n’est pas exhaustive.

Les connaissances évoluent rapidement dans le domaine de la santé ; la formation d’un vétérinaire n’est jamais terminée, il se perfectionne sans arrêt. Diverses voies s’offrent à lui pour le faire : doctorat, formation continue, formation complémentaire (physiothérapeute ou ostéopathe par exemple), spécialisation (espèce particulière, espèce exotique, pathologie, médecines alternatives, médecine comportementale, laboratoire, …)

Le métier de vétérinaire est finalement un métier très varié, qui permet à chaque vétérinaire de trouver son bonheur en fonction de ses compétences et de ses intérêts.

Nous n’aurions jamais imaginé qu’il fallait d’aussi longues études pour nous soigner, nous guérir, et nous planter un thermomètre vous savez où !

Un grand merci à notre vétérinaire Christophe et à toute son équipe du Cabinet du Molage !

Bonnes nouvelles

Depuis quelques jours, j’apporte tous les soirs un grand papillon à Claire (envergure environ 12 cm) : je sais qu’elle adore ça, et hier, je lui en ai même apporté deux.

Elle a eu une drôle de manière de me remercier : malgré nos protestations, elle a anticipé la journée « Amène ton chat chez le vétérinaire » (22 août) et nous a kidnappé mardi après-midi.

Pixie a tout d’un moine zen quand elle est en voiture, mais moi, j’ai chanté le chant de mon peuple et la complainte du pauvre prisonnier pendant tout le trajet (aller ET retour !)

PIXIE : … et tu as aussi fait pipi…

ZORRO : Pas besoin de le dire à tout le monde !!

Les bonnes nouvelles : tout va bien ! Pixie pèse 3,3 kg et moi 5,8 kg. Claire pensait que je mangeais peut-être trop, mais j’ai été sauvé par le vétérinaire : il a dit que j’étais très bien comme ça. Ouf !

Les températures ont enfin baissé depuis jeudi, et nous avons même eu de la pluie.

Mercredi 15 août, c’est mon anniversaire, et j’ai un cadeau pour vous, alors n’oubliez pas de nous rendre visite !