L’alimentation du chat : introduction

This post is also available in : Anglais Allemand Italien

Il y a deux semaines, Claire a suivi une formation sur l’alimentation du chat. Cette formation était à nouveau donnée par Philippe Bocion, vétérinaire comportementaliste.

Nourrir correctement un chat… ça paraît tellement simple, et pourtant ça peut être tellement compliqué !
What's for dinner ?
Le chat est un carnivore strict. Il a besoin de beaucoup de protéines, de lipides, et de très peu (voire pas) de glucides. Il faut savoir que le chat utilise d’abord ses protéines pour produire l’énergie dont il a besoin, alors que les humains par exemple utilisent d’abord les glucides, puis les lipides.

Plusieurs nutriments dont le chat a besoin se trouvent uniquement dans des aliments d’origine animale, aliments qui ont une digestibilité et des valeurs biologiques optimales pour lui. Ces nutriments essentiels (liste en anglais) doivent être apportés par l’alimentation en quantité et en proportion adéquate selon le sexe, l’âge, l’activité, et la santé du chat.

Comment lire l’étiquette d’une nourriture commerciale ?

etiquette

analyse

  1. Vérifier qu’il s’agit bien d’un aliment complet.
  2. Préférer un aliment qui présente les ingrédients individuellement (poulet, graisse de porc, …) plutôt que par catégories (viandes, céréales, graisses animales, …).
  3. Préférer un aliment dont les sources de nutriments sont animales plutôt que végétales.
  4. Préférer un aliment dont les additifs sont naturels plutôt que synthétiques.
  5. Ne pas regarder le prix au kilo de l’aliment, mais calculer le prix d’une ration quotidienne pour votre chat.

Tant le manque que l’excès d’un nutriment sont extrêmement néfastes à court, moyen, ou long terme !

Les dommages sur l’organisme se voient déjà après quelques semaines, ou au contraire, se déclarent après plusieurs années, et sont souvent irréversibles.

Comme la majorité de nos repas est faite maison (raw feeding), Claire était extrêmement attentive.. et elle a bien fait : elle a découvert que notre ration de calcium était un peu insuffisante, et que de ce fait, le ratio calcium / phosphore de notre alimentation n’était pas optimal. Heureusement, la différence restait dans une zone « acceptable », mais c’est quelque chose qu’elle a tout de suite corrigé pour garantir notre bonne santé sur le long terme : elle utilise maintenant un complément à ajouter à de la viande seule pour l’un de nos repas, et a légèrement augmenté la proportion d’os dans les autres.

Nous vous en dirons plus sur l’équilibre alimentaire dans un prochain article ! 

Avez-vous participé à notre jeu-concours ?

9 réflexions au sujet de « L’alimentation du chat : introduction »

  1. frimousse

    Un message de mon Maître :
    Bonjour !
    Les parents ont d’habitude (!) quelques mois pour réfléchir à la façon dont ils nourriront leur bébé – et essayer de donner de bonnes habitudes à leur enfant : pas trop de sucre, pas trop de gras, pas trop de sel … et beaucoup de légumes.
    Bien sûr quelques personnes ont le temps avant de décider d’avoir un chat – ou un chien. Pour lui donner de bonnes habitudes dès le début de leur vie commune.
    Mais quelques chats surgissent comme ça dans la vie et la maison des gens et doivent être nourris tout de suite! La question n’est pas « Quel genre de la nourriture allons-nous lui donner? » Mais plutôt « Allons nous garder l’intrus ? »
    Le chat siamois qui est entré dans notre vie il y a 17 ans, Minou, était vraiment affamé. Son premier repas avec nous a été du pain …! Et il a mangé une tranche d’emblée.
    Minou; http: // idata.over-blog.com/2/10/83/90/minou
    Nous essayons d’alimenter Frimousse et RouXy aussi bien que nous pouvons. Mais ayant respectivement 17 et 16 ans, c’est très difficile, voire impossible, changer leur alimentation.
    Chaque lecteur devrait dire aux parents et aux voisins, souhaitant prendre un chat, de lire attentivement les posts de Claire.

    Répondre
    1. The Swiss Cats

      Tes domestiqués ont eu parfaitement raison avec Minou : le plus important est que le chat ne reste pas sans manger. Et après, quand on est plus en situation d’urgence, on fait en sorte qu’il mange correctement. Vous avez 16 et 17 ans, c’est déjà un bel âge, et pour y arriver, il faut avoir mangé de bonnes choses ! Ronrons

      Répondre
  2. Zoé,

    Tes conseils sont très intéressants et je vais y regarder de plus près mais actuellement j’ai plutôt le pb de faire manger Zaza qui ne veut pas grand chose à cause de son Irc.
    Bises Claire

    Répondre
  3. Dani =ô.Ô=

    Bonjour Claire.
    Bel article.
    Bises et bonne soirée

    ps : mon adresse mail a changé depuis quelques temps déjà,
    et je ne me rappelle plus si je te l’ai déjà donnée, ou pas …
    la nouvelle est celle que je mets en coordonnées.

    Répondre
  4. Nat à Chat

    Coucou,
    On est super contentes que vous fassiez un article sur ce sujet. Beaucoup d’humains, souvent par ignorance, nous donnent un peu n’importe quoi à manger.
    Plus de chats blogueurs parleront de notre alimentation et plus il y aura de chats bien nourrits.
    Pour moi Nat à Chat elle regarde que les glucides soient bas et les cendres aussi.
    Moi aussi j’ai une alimentation un peu déséquilibrée. Il faut que mon humaine achète un complément.
    C’est super de commencer par la lecture d’une etiquette !
    Ronrons
    Hisia
    PS : ….on se noie dans WordPress

    Répondre
  5. Ping : L’alimentation du chat : conséquences d’un déséquilibre alimentaire | The Swiss Cats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *