Archives de l’auteur : The Swiss Cats

Comment préparer votre chat à l’arrivée d’un bébé dans la famille ?

L’adorable coach sportif de Claire va bientôt devenir papa, c’est ce qui nous a motivés à écrire cet article.

D’un point de vue purement félin, un bébé s’apparente à un alien venu de la planète Mars. Son arrivée, si elle n’est pas bien préparée, peut causer un excès de stress ou d’anxiété chez votre chat qui pourrait se traduire par une élimination inappropriée, un comportement de fuite où le chat va se cacher, ou encore des manifestations d’agressivité. En effet, votre chat était là avant votre bébé, et il est important de tout mettre en oeuvre pour que tout se passe bien et que votre chat ne considère pas le bébé comme une menace, mais comme un membre de sa famille.

Afin de permettre à votre chat de considérer votre bébé comme un humain éventuellement fréquentable, quelques étapes préalables s’imposent.

Plusieurs semaines avant l’arrivée du bébé

Laissez votre chat faire le tour de la nurserie, et laissez-le être présent lors de la décoration et du montage des meubles. Le changement doit se faire progressivement ; laissez votre chat explorer librement ce nouvel environnement au fur et à mesure.

La porte de la chambre du bébé sera par moment fermée : habituez votre chat au fait que cette pièce ne sera pas toujours accessible en fermant la porte aux heures où elle sera fermée une fois que le bébé sera là.

Talc et lotions diverses ont une odeur bien particulière. L’univers du chat est un monde d’odeurs, et une grande partie de sa communication avec ses congénères passe par ce canal. Appliquez des produits pour bébé sur votre peau pour l’habituer à ces nouvelles odeurs.

Enfin, un bébé gazouille, babille, gargouille, pleure, crie, gesticule maladroitement, bref, fait toutes sortes de bruits et de gestes : si votre chat n’a jamais été en contact avec de très jeunes enfants, vous pouvez lui faire écouter des enregistrements de bébé qui pleure, d’abord à un volume très bas. Si votre chat reste calme, récompensez-le avec une friandise. Augmentez petit à petit le volume et la durée, en récompensant votre chat à chaque étape. Si le bruit le stresse, jouez un moment avec lui avant de jouer l’enregistrement afin qu’il crée une association agréable jeu-bruit.

Le jour J

Bébé est là, félicitations ! Dès que possible, demandez à une personne qui peut le faire de prendre une couverture ou un habit imprégné de l’odeur du bébé, de le ramener à la maison, et de frotter les endroits où votre chat se frotte habituellement pour en déposer l’odeur du nouveau-né avant de laisser la couverture ou le vêtement dans un espace commun (salon par exemple) : cela permettra à votre chat de se familiariser avec l’odeur du bébé, et l’aidera à identifier le nouveau venu comme un membre de la famille.

De retour à la maison

Vous serez probablement débordés et focalisés sur votre bébé, mais n’oubliez pas votre chat : il a besoin d’autant d’attention qu’avant. Gardez une certaine routine, ne déplacez pas sa caisse, ses gamelles ou sa couverture favorite. Jouez régulièrement avec lui, donnez-lui quelques friandises dans la même pièce pendant que vous donnez le biberon à votre bébé, félicitez-le chaque fois qu’il se joint calmement à vous quand vous êtes en présence du bébé afin qu’il associe sa présence à quelque chose d’agréable. Laissez-le à nouveau explorer la nurserie maintenant qu’elle est riche de nouveaux bruits et de nouvelles odeurs, et ne présentez pas votre chat de force au bébé : s’il s’approche pour flairer votre bébé, surveillez la manoeuvre calmement, mais laissez-le faire. Laissez votre chat intégrer tous ces changements à son rythme.

Dans tous les cas, toute interaction entre votre chat et votre bébé doit se faire sous supervision stricte. Prévoyez dès le départ des endroits auxquels votre chat aura accès, mais pas votre enfant, afin qu’il puisse se retirer quand il le souhaite, et échapper aux petites mains qui s’agrippent à tout. A mesure que votre enfant grandit, apprenez-lui à respecter votre chat: montrez lui comment le caresser, apprenez-lui à décoder les signes subtiles qui montrent qu’il faut laisser le chat tranquille, et soyez prêt à intervenir. Même un très gentil chat peut effrayer ou involontairement blesser un enfant s’il est dérangé ou surpris.

Toutes ces précautions devraient permettre la naissance d’une longue et belle amitié, dans le respect mutuel de chacun.

Photo by blmurch on Foter.com / CC BY

Anniversaire d’adoption et commentathon !

Le 17 février, j’ai discrètement fêté mon 8ème anniversaire d’adoption. En vérité, Claire monopolisait l’ordinateur (pour changer…), alors j’ai préféré attendre le week-end pour lancer mon traditionnel commentathon afin de célébrer l’événement.

Vous savez que beaucoup de copains n’ont pas la chance d’avoir un foyer et attendent dans un refuge : pour les aider, pour chaque commentaire laissé sur cet article jusqu’au jeudi 25 février, je donnerai 1 CHF au refuge du Haut-Léman.